Flakka, la nouvelle drogue qui donne une force surhumaine

Flakka est une nouvelle drogue qui sévit dans les rues américaines. Elle s'est déjà implantée de la Floride au Texas et les autorités commencent tout doucement à s'inquiéter. Les médecins tentent tant bien que mal d'expliquer les ravages que cette poudre blanche peut causer à l'organisme.

Parmi les symptômes, elle donne une force surhumaine à ceux qui la consomment. "Sur une échelle de 1 à 10, Flakka est à 12", dit-on.

Les autorités américaines tirent la sonnette d'alarme: Flakka est entrée dans le pays. La drogue synthétique, relativement bon marché, a des effets très lourds. Reniflée, injectée ou avalée, elle est beaucoup plus puissante que l'ecstasy ou la méthamphétamine. Trop consommée, elle mène même à la mort. Mais en plus d'être très dangereuse pour le consommateur, elle l'est aussi pour son environnement direct puisque ce dernier est victime d'hallucinations, de paranoïa, de crises de colère, de tremblements et est même doté d'une force presque surhumaine.

Pendant 3 à 4 heures

Les effets se font ressentir pendant 3 à 4 heures, durant lesquelles la personne sous influence est complètement folle. Des images de vidéosurveillance ont montré un homme sous influence en train de forcer la porte d'un commissariat de police.

flakka-la-nouvelle-drogue-qui-donne-une-force-surhumaine
Complètement fou, cet homme a tenté de forcer la porte d'un commissariat.

 

Un autre a attaqué une femme de 86 ans. Et un troisième se trouvait nu sur son toît, armé, en train de crier: "Je délire et j'ai des hallucinations!"

flakka-la-nouvelle-drogue-qui-donne-une-force-surhumaine-2
Matthew Kenney a été arrêté alors qu'il errait nu dans les rues de Miami.

 

D'après les médias américains, la drogue est si puissante que même les toxicomanes les plus atteints ne préfèrent pas la consommer, par peur des conséquences. La température corporelle et la fréquence cardiaque augmentent et peuvent entraîner la mort. "Sur une échelle de 1 à 10, Flakka est à 12", dit même un agent de police.

 

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×